AugmentationMardi 17 mars 2015 s’est tenue la troisième réunion des NAO 2015, la Direction a apporté une réponse à nos revendications par les propositions suivantes:

  • Mise en œuvre d’un budget d’augmentations individuelles liées à des changements de postes avec prise de compétences et/ou de responsabilité de 0.2 % de la masse salariale au 1er mai 2015. Ce budget intègre les variations de part variable à objectifs atteints. Conditions d’éligibilité : contrat CDI, présence antérieure au 01/05/14 (augmentation individuelle effectuée en octobre pour ceux qui ont bénéficié d’une AI ou prime au second semestre 2014).
  • Mise en œuvre d’un budget d’augmentations individuelles de 0.3 % de la masse salariale au 1er octobre, sous condition d’objectifs CA et résultat atteints à fin juin 2015, post comptabilisation.
  • Versement d’une prime exceptionnelle de 100€ à l’ensemble des collaborateurs ETAM et IC jusqu’à la position 2.3 et au-delà pour les IC sans PSO, en CDI présents au 01/01/14 et toujours en poste.  Cette mesure représente 0.23% de la masse salariale et concerne 641 salariés.
  • Mise en œuvre d’un budget de 0.05% de la masse salariale réservé au traitement éventuel de l’égalité professionnelle.
  • Mise en œuvre d’un budget de primes individuelles de 0,15 % de la masse salariale au 1er mai 2015. Conditions d’éligibilité : contrat CDI, présence au 1er janvier 2014 minimum. Ce budget concerne prioritairement les salariés n’ayant pas bénéficié de prime exceptionnelle en 2014 (hors prime NAO).

L’ensemble de ces mesures représentent 0.93 % de la masse salariale.

Egalement,

  • Extension de la période de prise des CP d’été jusqu’au 02 novembre 2015 inclus.
  • Congés Paternité : Prise en charge du complément de salaire de base par l’employeur au-delà de la prise en charge de la Sécurité sociale, pour les congés paternité pris à partir du 01/05/15.
  • Revalorisation du plafond de remboursement sur justificatif du repas du soir dans le cadre de déplacement sans retour le soir au domicile : 16,21€

Les propositions de la Direction sont complètement sous-évaluées par rapport aux revendications syndicales et aux besoins des salariés, mais nous les considérons comme acquises dans le cadre des négociations en cours.

 La Direction ayant refusé notre demande de revalorisation Générale des salaires de 4% sur la masse salariale pour l’ensemble des salariés ainsi qu’une revalorisation salariale pour les salariés n’ayant pas eu d’augmentation depuis plusieurs années.

Nous demandons en complément et pour ultime revendication à l’occasion de ces NAO 2015 une augmentation générale de 100€ brut par mois pour l’ensemble des salariés de l’UES ESR.

Cette proposition est très raisonnable au vu des résultats annoncés récemment par le Groupe Econocom. La Direction nous apportera une réponse lors de la prochaine réunion des NAO qui aura lieu le 1er avril 2015.

  • Une réponse négative, illustrerait l’absence de dialogue social au sein du groupe Econocom-Osiatis ainsi que l’envie de toujours donner plus aux actionnaires.
  • Une réponse négative, Unis Chez Econocom mettra tout en œuvre pour préparer une réponse adaptée à la Direction afin que celle-ci soigne son avarice chronique envers ses salaries.

Rappel de nos revendications :

  • Revalorisation Générale des salaires de 4% sur la masse salariale pour l’ensemble des salariés.
  • Augmentation de 2% en plus de l’augmentation générale demandée ci-dessus pour les salariés n’ayant pas eu d’augmentation depuis plus de trois ans sur le salaire annuel, 2% de plus pour ceux sans augmentations depuis plus de 6 ans, et encore 2% de plus pour plus de 9 ans.
  • Prime dite de « treizième mois » : au vu des résultats affichés par le Groupe Econocom en 2014, attribution d’une prime supplémentaire de « treizième mois » à l’ensemble des salariés répartie sur 3 ans.
  • Maintien du salaire par l’employeur pour les congés paternité au-delà de la prise en charge par la Sécurité Sociale.
  • Revalorisation de l’indemnité forfaitaire journalière repas à 8,93€ (plafond Urssaf).
  • Revalorisation de l’indemnité repas nuitée à 20 € (en cas de grand déplacement)
  • Remboursement de la participation transport employeur à hauteur de 60%
  • Engagement de la Direction de solder le traitement du dossier TEPA (heures supplémentaires défiscalisées)
  • Mise en place d’un budget spécifique hors augmentation générale pour le traitement de l’égalité professionnelle homme/femme.

Written by adminwp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *