0304205ES1Politique  Salariale 20150304205ES2

Unis Chez Econocom avait demandé

de façon égalitaire, 100€ brut par mois

pour l’ensemble des salarié(e)s. 

 

 

 

 

 

Ceci ne représentait que 3% de la masse salariale, bien moins que les 10 plus hauts salaires d’ECONOCOM SERVICES et surtout 10 fois moins que la redistribution en dividende aux actionnaires !!!

Ce simple petit effort, notre direction n’a pas voulu le faire!

1,09% d’augmentation et une prime de 100 euros versée en mai.

Totalement en désaccord avec les valeurs qu’elle prône dont le : « RESPECT »

 

Unis Chez Econocom  à bien reçu et compris le message de la direction et saura,

en accord avec la valeur chère à ECONOCOM, prendre ses « RESPONSABILITÉES »

Nous allons exprimer notre incompréhension et notre mécontentement sur la politique salariale

 

Les réunions de négociation ont été organisées et tenues dans le cadre de la négociation annuelle obligatoire prévue à l’article L. 2242-8 du Code du travail. Un procès-verbal de désaccord concernant la politique salariale  sera communiqué prochainement. Cette obligation de négocier concernant la politique salariale est donc considérée comme clause pour l’exercice 2015.


Les demandes sur le congé paternité, le repas du soir et les jours enfants malades, sont  traitées dans les projets d’accords pour lesquels une position des organisations syndicales est attendue le 30 avril prochain. 


– Attendu, aucune augmentation générale des salaires depuis 8 ans au sein de notre société,

Attendu, que la politique d’affectation de dividendes émis par le conseil d’administration à l’assemblée générale d’accroitre la rémunération des actionnaires du groupe en portant le dividende de 0,10 euro brut par action à 0,12 euro par action, soit une progression de 20%,

Attendu, les disparités existantes de rémunérations des salariés occupant un même poste avec les mêmes fonctions,

Attendu, les disparités existantes de rémunérations des salariées occupant un même poste avec les mêmes fonctions concernant le traitement  de l’égalité professionnelle,

Face à ce mépris des salariés, nous agirons pour faire entendre votre voix

0304205ES3   0304205ES5

0304205ES4    0304205ES6

Proposition de la Direction :NAO Econocom Services – 31 mars 2015

  • Mise en œuvre d’un budget d’augmentations individuelles liées à des changements de postes avec prise de compétences et/ou de responsabilité de 0.4 % de la masse salariale au 1er mai 2015. Ce budget intègre les variations de part variable à objectifs atteints. Conditions d’éligibilité : contrat CDI, présence antérieure au 01/05/14 (augmentation individuelle effectuée en octobre pour ceux qui ont bénéficié d’une AI ou prime au second semestre 2014).
  • Mise en œuvre d’une augmentation individuelle « mesure prévoyance » pour les collaborateurs dont la rémunération  globale annuelle brute est comprise entre 38 400€ et 50 000 €. Cette mesure concerne 86 salariés et représente 0.03% de la masse salariale. Conditions d’éligibilité : contrat CDI, présence antérieure à la date d’harmonisation, prévue au 01/05/15.

Effet de l’harmonisation Prévoyance pour les collaborateurs dont la rémunération globale annuelle brute est inférieure à 38 400 € : maintien ou gain sur salaire annuel net – 894 collaborateurs concernés.

  • Mise en œuvre d’un budget d’augmentations individuelles liées à des changements de postes avec prise de compétences et/ou de responsabilité de 0.15 % de la masse salariale au 1er Ce budget intègre les variations de part variable à objectifs atteints. Conditions d’éligibilité : contrat CDI. présence antérieure au 01/10/14.
  • Mise en œuvre d’un budget d’augmentations individuelles de 0.2 % de la masse salariale au 1er octobre, sous condition d’objectifs CA (337.5 millions) et résultat (13.5 millions) atteints à fin juin 2015, post comptabilisation. 50 % si atteinte du résultat.
  • Mise en œuvre d’un budget de 0.07% de la masse salariale réservé au traitement éventuel de l’égalité professionnelle.
  • Mise en œuvre d’un budget de primes individuelles de 0,05 % de la masse salariale au 1er mai 2015. Conditions d’éligibilité : contrat CDI, présence au 1er janvier 2014 minimum. Ce budget concerne prioritairement les salariés n’ayant pas bénéficié de prime exceptionnelle en 2014.
  • Versement d’une prime exceptionnelle de 100 € à l’ensemble des collaborateurs ETAM et IC jusqu’à la position 2.3 et au-delà pour les IC sans PSO, en CDI présents au 01/01/14 et toujours en poste. Cette mesure représente 0.19% de la masse salariale et concerne 1032 salariés. Elle sera mise en place en mai 2015.

         L’ensemble de ces mesures représentent 1.09 % de la masse salariale.

Written by adminwp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *